STUER Maarten

(Né en 1965)
  • Disque, grès et engobe, 2016

    47 x 47 x 13 cm

    TELECHARGER LA FICHE DESCRIPTIVE

  • Disque, grès et engobe, 2016

    H : 45 x 44 x 23 cm

    TELECHARGER LA FICHE DESCRIPTIVE

Tout est lié. L’eau, la terre, le feu, l’air et le firmament.

Parfois, ces éléments naturels se rejoignent. Cela peut conduire au feu d’artifice, mais également à la créativité et à la beauté.

Prenons par exemple le modelage de l’argile qui date de la nuit des temps. Surtout si l’on en croit les nombreux mythes fondateurs issus du monde entier. Un démiurge ou une divinité modèle dans la boue un personnage auquel il a insufflé la vie. Un peu plus tard, cette créature entêtée lui dérobe également le feu. L’apprivoisement du feu marque la véritable anthropogenèse.

La théorie de l’évolution confirme cette vision. « Outre le langage et le maniement d’outils, la découverte du feu est probablement la plus grande découverte jamais faite par l’homme », écrit Charles Darwin (1803-1882). Le feu vous permet de vous protéger, de produire de la chaleur et de la lumière, de préparer les aliments, de faire de la poterie, de fabriquer des armes, de soumettre la nature et ses semblables, d’explorer le monde et… même de détruire.

La maîtrise du feu requiert donc beaucoup de maîtrise de soi.

Le big bang est en nous. Cette même énergie du feu, nous l’avons en commun avec la moindre particule de la plus lointaine galaxie. Ces particules sont-elles également porteuses de l’aptitude à l’intelligence et au bonheur ?

 

Dans les mains de Maarten Stuer (Yokohama, 1965), l’argile ne semble plus compacte, lourde ou inerte. Par ses imposantes sculptures céramiques, il confère à ce matériau terrestre par excellence presque une dimension cosmique. Pour ce qui est de son langage formel abstrait, il puise son inspiration dans les éléments ou les structures naturels simples, organiques.*

www.maartenstuer.net

*[texte : Joris Capenberghs, commissaire d’exposition « In Between – Entre cieux et terre », Gaasbeek-Groenen-berg (Belgique), 2013 ]

Work in progress